Persévérez dans la prière

Romains 12:12

Réjouissez-vous en espérance. Soyez patients dans la tribulation. Persévérez dans la prière.

Le but à la fois simple et difficile à atteindre que je me suis fixé ce matin pour ce message est que vous puissiez être engagés dans la prière cette année. C’est mon but car c’est ce que la Bible nous demande. Je pars du texte de Romains 12:12 qui n’est qu’une exhortation parmi tant d’autres sur ce sujet. Il dit que nous devons nous réjouir en espérance, être patients dans la tribulation, persévérer (proskarterountes) dans la prière.

Votre version dit peut-être « soyez assidus à la prière » ou « priez avec fidélité ». Ce sont différents aspects d’un même mot. « Voué à la prière » est une bonne traduction. Ce mot est utilisé dans Marc 3:9 où il est dit : « Il dit à ses disciples de tenir à sa disposition (proskartere) une petite barque, afin de ne pas être pressé par la foule. » Une barque a été mise de côté pour lui, vouée à amener Jésus de l’autre côté au cas où la foule deviendrait menaçante. « Vouée », consacrée à la tâche, désignée pour cela.

Les bateaux sont juste des objets. Mais les personnes se consacrent. Lorsque le mot est appliqué à une personne, il signifie qu’elle est vouée ou consacrée non seulement dans le sens d’être choisie, mais aussi d’agir et de persévérer dans cette tâche. Par exemple, dans Romains 13:6, Paul parle ainsi du rôle du gouvernement ainsi : « C’est aussi pour cela que vous payez les impôts. Car (ceux qui gouvernent) sont au service de Dieu pour cette fonction précise. » Non seulement ils ont été désignés par Dieu pour accomplir cette tâche, mais ils se consacrent à cette tâche, ils sont « au service de Dieu ».

Ce qui est remarquable à propos de ce mot, c’est que cinq fois sur dix ce mot est utilisé dans le Nouveau Testament pour désigner la prière. En plus de Romains 12:12 on trouve d’autres textes comme :

  • Actes 1:14 (Après l’ascension de Jésus, pendant que les disciples attendaient la venue de l’Esprit à Jérusalem) : « Tous d’un commun accord persévéraient dans la prière, avec les femmes, avec Marie, mère de Jésus, et avec ses frères. »

  • Actes 2:42 (A propos des nouveaux convertis à Jérusalem) : « Ils persévéraient dans l’enseignement des apôtres, dans la communion fraternelle, dans la fraction du pain et dans les prières. »

  • Actes 6:4 (Les Apôtres disent) : « Pour nous, nous persévérerons dans la prière et dans le service de la parole. »

  • Colossiens 4:2 (Paul nous dit à tous) : « Persévérez dans la prière, veillez-y avec actions de grâces. »

A partir du Nouveau Testament, nous pouvons dire que la vie chrétienne est une vie vouée à la prière. Et vous devez vous poser cette question : « Est-ce que je persévère dans la prière ? »

Cela ne signifie pas que la prière soit la seule chose que vous fassiez, tout comme être voué à sa femme ne signifie pas que la seule chose qu’un mari fait est de passer du temps avec sa femme. Mais cette consécration envers elle touche tous les aspects de sa vie et lui permet de se donner à elle de nombreuses façons. Etre engagé dans la prière ne signifie pas que ce soit la seule chose que vous fassiez (bien que Paul dise à un autre endroit « priez sans cesse » 1 Thessaloniciens 5:17). Cela signifie que le schéma de prière à suivre sera celui de la consécration. Ce ne sera pas la même chose pour tout le monde, mais ce sera quelque chose d’important. Il y a une différence entre le fait de se consacrer à la prière et de ne pas le faire. Il nous demandera des comptes : Nous sommes-nous consacrés à la prière ? Existe-t-il un schéma de prière dans votre vie qui peut être appelé « consécration à la prière » ?

Je crois que beaucoup d’entre nous connaissent des types de prière qui nous n’appellerions pas « consécration à la prière. » Priez seulement pendant les temps de crise n’est pas un schéma d’engagement dans la prière. Le fait de prier au début des repas est un type de prière, mais il ne correspond pas à ce que Paul exhorte l’église à faire en se consacrant à la prière. Une prière courte avant de se coucher n’est probablement pas une consécration à la prière. « Seigneur, aide-moi à trouver une place pour garer ma voiture » n’est pas la marque d’une consécration à la prière. Toutes ces formes de prière sont bonnes. Mais je pense que nous devons reconnaître que Paul attend plus et quelque chose de différent de la part des disciples de Christ lorsqu’il dit « persévérez dans la prière. »

Au travers de tout cela, n’oublions pas, comme nous l’avons vu la semaine dernière, que la Croix de Christ, sa mort à la place des pécheurs, est le fondement de toute prière. Il ne peut y avoir de réponse acceptable à POURQUOI et COMMENT nous prions si Christ n’est pas mort à notre place. C’est pourquoi nous prions « au nom de Jésus. »

En pesant le pour et le contre des obstacles à la prière que je peux aborder avec vous, je vois que certains tombent dans la catégorie : POURQUOI prier ? D’autres se trouvent dans la catégorie : COMMENT prier ? Aujourd’hui, je veux parler de COMMENT prier. Non pas que la question POURQUOI soit moins importante, mais il me semble que nous pouvons tous être conscients des raisons théologiques pour lesquelles nous devons prier et rester négligents dans notre vie de prière. Je vais donner une réponse courte à la question POURQUOI, puis je vais me concentrer sur les questions pratiques de COMMENT prier, pour que vous soyez remués au plus profond de vous-mêmes afin d’oser entrer dans de nouveaux niveaux de consécration à la prière cette année.

POURQUOI prier ?

  1. Je commence par trois raisons pour lesquelles nous devrions prier. Ce texte dit, comme beaucoup d’autres : « persévérez dans la prière. » Sinon, nous sommes dans la désobéissance aux Ecritures. C’est stupide et dangereux. S’il ne vous est pas facile de prier, considérez que vous êtes tout aussi déchu et pécheur que nous tous. Alors, battez-vous. Prêchez-vous à vous-même. Ne laissez pas vos péchés, vos faiblesses et vos inclinations mondaines régner en vous. Dieu dit : « persévérez dans la prière. » Battez-vous pour cela.

  2. Vos besoins personnels, ceux de votre famille, ceux de votre église et des autres églises, la cause de la mission dans le monde, et dans votre culture en général, tous ces besoins sont énormes et importants. Dans de nombreux cas, on se trouve sur la corde raide, le ciel, la foi et la vie d’un côté et l’enfer, l’incrédulité et la mort de l’autre. Souvenez-vous du chagrin de Paul et de sa grande tristesse pour ses compatriotes qui périssent dans Romains 9 :2, et souvenez-vous que dans Romains 10 :1 il prie pour eux avec ferveur : « Frères, le vœu de mon cœur et ma prière à Dieu pour eux, c’est qu’ils soient sauvés. » Le salut se trouve sur la corde raide lorsque nous prions. Vous ne saurez pas pourquoi il faut prier tant que vous n’aurez pas réalisé que la vie est un combat. L’un des grands obstacles à la prière est que la vie est trop routinière pour la plupart d’entre nous. Le front de la bataille semble loin, et dans ma petite bulle de paix et de contentement, tout va bien. Que Dieu ouvre nos cœurs pour que nous soyons sensibles aux besoins des gens autour de nous et que nous voyions le grand potentiel de la prière.

  3. Une troisième raison pour laquelle il faut prier est que Dieu agit lorsque nous prions. Et Dieu peut faire plus en 5 secondes que nous pourrions le faire en 5 années. Combien de fois ai-je appris cela au fil des années. Quelle merveille de baisser la tête encore et encore pour plaider face à Dieu pendant la préparation du sermon, ou face à une crise, ou pendant un témoignage, ou une réunion de planification, et de voir les réponses arriver une à une seulement après avoir prié. Quelle leçon importante pour se sentir prêt et motivé pour se mettre au travail immédiatement car j’ai tellement à faire que je ne sais pas comment je peux arriver à bout de toutes mes taches. Alors je me force à être biblique et raisonnable, et à prendre le temps de me mettre à genoux pour prier avant de travailler. Pendant que je suis à genoux, des idées tourbillonnent dans mon esprit pour savoir comment prendre un problème, ou comment construire un message, agir en temps de crise, ou résoudre un problème théologique. J’ai passé des heures et des heures de travail et de frustrations pour essayer de trouver une solution qui est venue en 5 secondes dans la prière ! Je ne veux pas dire que Dieu veut nous épargner de travailler dur. Je veux dire que la prière peut rendre notre travail 5000 fois plus productif que si nous le faisions seuls sans la prière.

Il y en a d’autres, mais ce sont trois raisons pour lesquelles il faut prier : 1) Dieu nous commande de prier ; 2) Les besoins sont grands, et les enjeux sont éternels ; 3) Dieu agit lorsque nous prions et il fait souvent plus en quelques secondes que le temps que nous prendrions nous-mêmes et qui nous prendrait des heures, des semaines, voire des années.

Il y a beaucoup d’autres questions auxquelles il faudrait répondre au sujet de la prière, mais je ne peux pas le faire ici. C’est pourquoi il existe de longs chapitres concernant la prière dans les livres suivants : « Prendre plaisir en Dieu » et « Les plaisirs de Dieu » ainsi que « Let the Nations Be Glad. » C’est pourquoi tout un livre est consacré à « notre soif de Dieu : Prendre plaisir en Dieu au travers du jeûne et de la prière ». Et surtout si vous avez du mal à comprendre comment la prière pour le salut et l’élection inconditionnelle vont ensemble, allez voir les pages 217 à 220 de « Les plaisirs de Dieu ».

COMMENT prier

Pour le reste de ce message, je veux parler de COMMENT nous pouvons prier. Je vais essayer de vous inspirer avec différentes possibilités pratiques que vous n’avez peut-être jamais considérées, ou que vous avez peut-être essayées, mais vous n’avez pas pu persévérer dans la prière.

Je vais faire l’effort de décrire ce que signifie se consacrer à la prière sans imposer une façon de procéder. Nous sommes tous différents. La planification de nos journées est différente. Nos familles sont différentes les unes des autres. Nous nous trouvons à différents stades de la vie et nous sommes confrontés à différentes exigences. Nous nous trouvons à différents niveaux de maturité spirituelle et personne ne mûrit d’un jour à l’autre. Ce que vous ferez dans 5 ans dans votre engagement à la prière peut vous faire regarder en arrière en vous demandant comment vous avez pu survivre cette saison maigre. Mais nous pouvons tous avancer. Paul aime écrire à ses églises en disant : « C’est ce que vous faites, mais nous vous invitons à faire toujours plus » (Philippiens 1:9; 1 Thessaloniciens 4:1, 10). Et s’il y a un domaine où « faire toujours plus » s’applique le mieux, c’est bien dans notre consécration à la prière.

Libre et structurée

Je veux parler ici de la différence entre la prière structurée et la prière non structurée. Votre engagement dans la prière impliquera souvent que vous vous exprimiez de façon libre et non structurée, et souvent aussi de façon construite et structurée. Si vous priez seulement de façon libre, vous ressasserez probablement toujours la même chose et vous vous lasserez. Les deux façons de prier sont importantes. Il ne s’agit pas de favoriser l’une ou l’autre.

Par libre je veux dire que vous aurez souvent besoin d’exprimer votre cœur à Dieu et vous le ferez. Vous n’aurez alors pas besoin de script, de directives, de liste ou de livres. Vous prendrez conscience de tant de besoins qu’ils se présenteront sans suivre un schéma établi. C’est bien. Sans cela nous ne pouvons probablement pas avoir de relation authentique avec Christ. Pouvez-vous imaginer un mariage ou une amitié où toute la communication consisterait à lire des listes ou des livres, ou à n’énoncer que des textes mémorisés. Cela serait purement artificiel.

D’un autre côté, je vous supplie de ne pas croire que vous êtes tellement spirituel et que vous avez tant d’idées et de discipline, que vous pouvez vous passer d’aide de supports. J’ai en tête quatre types de supports que j’espère vous utilisez tous.

Support 1 : La Bible. Priez la Bible. Priez les prières bibliques. Cette semaine nous construisons nos prières autour de la prière d’Ephésiens 3:14-19.

14 C’est pourquoi, je fléchis les genoux devant le Père,
15 de qui toute famille dans les cieux et sur la terre tire son nom,
16 afin qu’il vous donne, selon la richesse de sa gloire, d’être puissamment fortifiés par son Esprit dans l’homme intérieur;
17 que le Christ habite dans vos cœurs par la foi et que vous soyez enracinés et fondés dans l’amour,
18 pour être capables de comprendre avec tous les saints quelle est la largeur, la longueur, la profondeur et la hauteur,
19 et de connaître l’amour du Christ qui surpasse (toute) connaissance, en sorte que vous soyez remplis jusqu’à toute la plénitude de Dieu.

Mémorisez cette prière et dites-la souvent. Priez le Notre Père en disant chaque verset avec vos propres mots et en l’appliquant aux personnes pour lesquelles vous priez. Priez les commandements de la Bible : « Aide-moi, ma femme, mes enfants, les anciens, nos missionnaires à t’aimer, oh Dieu, de tout mon cœur et toute mon âme et de toute ma force. » Priez les promesses de la Bible : « Seigneur, prend toute l’autorité qui est la tienne dans les cieux et sur la terre et aide nos missionnaires à voir la douceur de la promesse que tu leur as faite d’être avec eux jusqu’à la fin des temps. » Priez les avertissements de la Bible : « Seigneur, aide-moi à lutter contre l’immoralité avec le sérieux que tu nous as enseigné lorsque tu as dit qu’il vaut mieux perdre un œil et aller au ciel plutôt que de garder les deux yeux et d’aller en enfer. » Gardez votre Bible ouverte devant vous et priez chaque paragraphe en repentance, en louange, en remerciant ou en demandant quelque chose à Dieu.

Support 2 : Les listes de prière. J’ai en tête des listes de personnes pour qui prier et des listes de besoins. Si vous pouvez vous souvenir de toutes les personnes et les besoins pour lesquels vous devez prier sans faire de liste, vous êtes comme Dieu. J’ai besoin de listes, j’en ai certaines en mémoire, et d’autres sur papier. J’ai mémorisé environ 70 personnes pour qui je prie chaque jour. Mais cela ne comprend pas la liste de personnes qui sont venues aux réunions d’évangélisation de l’église et pour lesquels Noëlle et moi prions tous les soirs à partir d’une liste écrite. Cela ne comprend pas la liste de nos missionnaires qui se trouve sur une autre liste. Et il y a aussi la liste des besoins qui changent d’une semaine à l’autre, dans mon âme, dans la famille, dans l’église et dans le monde. Je vous encourage à utiliser des listes de personnes et des listes des besoins pour lesquels vous voulez prier. Créez un classeur ou un cahier de prière ou bien un dossier sur votre ordinateur. Souvenez-vous qu’il ne s’agit que du second support du point sur la prière libre et structurée. N’oubliez pas la valeur de la liberté. Il faut les deux et non l’une ou l’autre forme.

Support 3 : Les livres. Priez en utilisant des livres comme « Flashes sur le monde », en choisissant un pays ou une cause différente chaque jour ou chaque semaine. C’est un moyen efficace et puissant pour développer un cœur pour le monde et une vision de la suprématie de Dieu ! Priez en utilisant un livre comme « Extreme Devotions ». Une page par jour pour découvrir les souffrances de l’église persécutée. Ou bien les fascicules mensuels de Portes Ouvertes, en français. Vous pouvez aussi utiliser mon livre, « Let the Nations Be Glad ». Vous pouvez regarder aux pages 57 à 62 et prier à partir des 36 sujets pour lesquels les églises primitives priaient les unes pour les autres. Vous pouvez utiliser le livre « The Valley of Vision », un recueil de prières puritaines, et prier les prières que les grands saints du passé ont priées. Nous nous trompons si nous croyons que nous pouvons voir par nous-mêmes tout ce que la Bible a à nous dire et tous les besoins pour lesquels nous devons prier sans l’aide de bons livres.

Support 4 : des guides de prière. Créez des guides de prière qui vont vous guider dans différentes étapes lorsque vous décidez de prier. Un schéma possible, comme je l’ai déjà mentionné, est de structurer vos prières autour de chaque aspect de la prière du Notre Père. J’utilise un modèle littéralement tous les jours, celui de cercles concentriques en commençant par mon âme, dans laquelle je suis le plus prompt à voir le péché et les besoins, puis je passe à ma famille, et au personnel pastoral et aux anciens, puis au personnel de l’église, puis aux missionnaires, et aux besoins généraux du Corps du Christ et à la vision de Christ pour les missions et les cultures. Sans schéma préétabli, j’ai tendance à ne pas savoir où commencer et cela me paralyse.

Libre et structurée

Le premier duo est la prière libre et la prière structurée. Libre et non-structurée et au gré des besoins qui viennent à l’esprit, de la reconnaissance et de la louange à Dieu ; et structurée avec l’aide de la Bible, de listes, de livres et de schémas récurrents. Si vous vous consacrez à la prière, vous rechercherez une certaine liberté et aussi une certaine structure dans votre vie de prière.

Seuls et ensemble

Persévérer dans la prière signifie que vous prierez régulièrement seul et que vous prierez régulièrement avec les autres chrétiens aussi.

Il est crucial que nous passions du temps seuls avec Dieu en passant par Jésus-Christ. Il n’y a pas de christianisme sans une confiance et une communion personnelle avec Dieu par Jésus-Christ. Sans cela, tout n’est qu’apparence et prétention. Susana Wesley qui avait seize enfants avait l’habitude de recouvrir sa tête de son tablier de cuisine et tous les enfants ont appris qu’ils devaient rester silencieux dans ces moments-là. Les enfants doivent savoir que Papa et Maman passent des moments avec Jésus qui sont sacrés et qui ne doivent pas être interrompus. Trouvez un endroit, planifiez un temps pour cela et enseignez la discipline à vos enfants.

Mais je pense que les temps de prière en communauté sont plus négligés encore que les temps personnels. Le Nouveau Testament mentionne de nombreux rassemblements de prière. En fait, la plupart des temps de prière mentionnés dans la Bible font penser qu’il s’agit de temps de prière communautaires. Actes 1:14 : « Tous d’un commun accord persévéraient dans la prière, avec les femmes, avec Marie, mère de Jésus, et avec ses frères. » C’est un exemple typique. Actes 12:12 : Lorsque Pierre sortit de prison : « Après réflexion, il se rendit à la maison de Marie, mère de Jean surnommé Marc, où un certain nombre de personnes étaient réunies et priaient. » Les temps de prière étaient courants et je crois formateurs dans l’église primitive.

Dans le Nouveau Testament, persévérer dans la prière signifiait sûrement prier avec le peuple de Dieu. Où en êtes-vous ? Il ne s’agit pas d’un niveau de maturité chrétienne élevé. Il s’agit des bases du christianisme. Cette semaine, nous avons planifié douze réunions de prière de 30 minutes, plus les huit heures de prière prévues toute la nuit de vendredi. Nous vous proposons ces possibilités pour vous aider à franchir une étape. Le reste de l’année, nous avons des réunions de prière de 30 minutes, six matins par semaine, et le mercredi soir à 17 h45 en ville. Puis, il y a les petits groupes de maison qui se rencontrent pour la prière et le ministère. Il y a aussi le dimanche matin qui inclut la prière avec les cantiques et sous d’autres formes. Si la prière communautaire ne fait pas partie de votre engagement dans la prière, franchissez cette étape cette année. Les deux en même temps : la prière libre et structurée, seul et ensemble.

Par nécessité et par plaisir

Notre engagement dans la prière signifie que nous venons vers Dieu souvent dans les moments difficiles et souvent aussi par plaisir. Je veux simplement dire que c’est dans la prière que nous venons à la rencontre de Dieu avec nos cœurs lourds, nos craintes et aussi avec nos plus grandes joies et nos remerciements. Dans vos temps de prière quotidiens devant le Père, le coussin que vous utilisez pour poser vos coudes lorsque vous êtes à genoux sera taché par vos larmes. Et pourtant, parce que Dieu écoute vos prières, vous pourrez dire avec l’apôtre Paul : « [nous sommes] comme attristés, et nous sommes toujours joyeux » (2 Corinthiens 6:10). Cette joie surpassera souvent les fardeaux de ce monde déchu. Cela devrait être ainsi et vous faire bondir de joie. Le Père veut venir à votre rencontre dans ces moments aussi. Persévérez dans la prière dans les temps difficiles et dans les moments de joie, dans le jeûne et dans la célébration. Non pas l’un ou l’autre, mais l’un et l’autre.

Explosive et expansive

Je veux dire par là court ou long. Explosif est un adjectif plus expressif et caractérise bien la prière quelquefois. Si vous êtes engagés dans la prière, vous exploserez régulièrement dans des prières de louange et de remerciements ou de pétition et elles ne dureront pas plus de quelques secondes. Et si vous êtes engagés dans la prière, vous connaîtrez aussi de longs temps de prière au Seigneur. Parfois je passe un court appel téléphonique à Noëlle, et d’autres fois nous passons toute la soirée ensemble. Si vous aimez Christ et si vous vous reposez sur lui en toutes choses et s’il a la première place dans votre vie, vous passerez avec lui des temps explosifs et d’autres très longs.

Spontanées et planifiées

Quelle est la différence entre ce point et la prière « libre et structurée » ou « explosive et expansive » ? Par « libre et structurée » je voulais parler du contenu de nos prières, quel genre de choix nous faisons lorsque nous nous mettons à prier. Par « explosif et expansif » je voulais parler de la longueur de nos prières. Par « spontanée et planifiée » je voulais parler du moment où nous prions.

Si nous sommes engagés dans la prière, nous prierons parfois de façon spontanée, sans cesse comme le dit Paul, en restant constamment en communion avec Christ, en marchant par l’Esprit et en connaissant sa présence personnelle continuelle dans notre vie. Aucune planification ne prendra le dessus lorsque vous parlerez à Dieu. Cela arrivera des dizaines de fois dans la journée. C’est ce qui est normal et bon. C’est ce que signifie se consacrer à la prière.

Mais si vous ne fonctionnez que sur ce principe, votre engagement ne va pas durer très longtemps. Le véritable fruit de la spontanéité pousse dans un jardin bien entretenu par la discipline de la planification. Alors je vous en supplie, planifiez des temps de prière. Planifiez-les pour cette année. A quels moments le rencontrerez-vous régulièrement ? Pendant combien de temps ? Je vous encourage à commencer vos journées ainsi. Etes-vous prêt à planifier une demi-journée ou plusieurs jours à part, tout seul ou avec un ami ou votre épouse, non pas pour lire un livre, mais pour prier pendant 4 ou 8 heures ? Comment ? Simplement en lisant votre Bible et en priant le contenu. Noëlle et moi avons connu certains de nos temps à part les plus riches en prenant un livre court de la Bible et en lisant un chapitre à la fois. Nous faisons une pause et nous prions ce chapitre pour notre famille et pour l’église. Puis nous lisons un autre chapitre et nous prions, et ainsi de suite. Mais cela n’arrive pas spontanément. Ce doit être planifié. C’est une prière structurée et c’est un grand moment pour la gloire de Dieu.

La Parole de Dieu pour nous aujourd’hui est « persévérez dans la prière ». Soyez fidèle. Pourquoi ? C’est un commandement de Dieu. Les besoins sont grands et l’enjeu est éternel. Dieu entend et agit plus en cinq secondes que nous pourrions le faire en cinq années.

Comment pouvons-nous nous engager dans la prière ? En restant à la fois spontanés et libres tout en acceptant aussi de planifier et de structurer nos temps de prière.

Que le Seigneur vous donne un esprit de grâce et de supplication pendant cette semaine de prière et pendant toute l’année.

©2014 Desiring God Foundation. Used by Permission.

Permissions: You are permitted and encouraged to reproduce and distribute this material in physical form, in its entirety or in unaltered excerpts, as long as you do not charge a fee. For posting online, please use only unaltered excerpts (not the content in its entirety) and provide a hyperlink to this page. For videos, please embed from the original source. Any exceptions to the above must be approved by Desiring God.

Please include the following statement on any distributed copy: By John Piper. ©2014 Desiring God Foundation. Website: desiringGod.org