Appelés à la souffrance et à la joie : pour la valeur éternelle de la gloire

2 Corinthiens 4:7–18

7 Nous portons ce trésor dans des vases de terre, afin que cette puissance supérieure soit attribuée à Dieu, et non pas à nous.
8 Nous sommes pressés de toute manière, mais non écrasés; désemparés, mais non désespérés;
9 persécutés, mais non abandonnés; abattus, mais non perdus;
10 nous portons toujours avec nous dans notre corps la mort de Jésus, afin que la vie de Jésus se manifeste dans notre corps.
11 Car nous qui vivons, nous sommes sans cesse livrés à la mort à cause de Jésus, afin que la vie de Jésus se manifeste aussi dans notre chair mortelle.
12 Ainsi la mort agit en nous, mais la vie en vous.
13 Et comme nous avons le même esprit de foi, selon ce qui est écrit: J’ai cru, c’est pourquoi j’ai parlé! Nous aussi nous croyons, et c’est aussi pourquoi nous parlons,
14 sachant que celui qui a ressuscité le Seigneur Jésus nous ressuscitera aussi avec Jésus et nous fera paraître avec vous en sa présence.
15 Car tout cela arrive à cause de vous, afin que la grâce, en se multipliant, fasse abonder, à la gloire de Dieu, les actions de grâces d’un plus grand nombre.
16 C’est pourquoi nous ne perdons pas courage. Et même lorsque notre homme extérieur se détruit, notre homme intérieur se renouvelle de jour en jour.
17 Car un moment de légère affliction produit pour nous au-delà de toute mesure un poids éternel de gloire.
18 Aussi nous regardons, non point aux choses visibles, mais à celles qui sont invisibles; car les choses visibles sont momentanées, et les invisibles sont éternelles.

Le verset 16 exprime quelque chose que tout le monde ici veut expérimenter. Paul dit : « nous ne perdons pas courage. Et même lorsque notre homme extérieur se détruit, notre homme intérieur se renouvelle de jour en jour. » Nous sommes ici en présence de deux éléments ; l’un dont personne ne veut, et l’autre que tout le monde veut.

Ce dont personne ne veut et ce dont tout le monde veut

Personne ici ne veut perdre courage. Personne n’est venu ici en disant : « J’espère que nous allons chanter des chants et entendre un sermon qui va nous décourager. Je veux vraiment être découragé ce matin par ce que John dit. » Personne ne veut vous décourager. Paul ne le voulait pas non plus.

Au contraire, tout le monde veut être renouvelé jour après jour. Nous savons tous que le sentiment de force, de renouvellement, d’espérance, de vitalité, de courage et d’énergie pour la vie ne dure que peu de temps, puis il a tendance à s’évanouir. Si nous voulons être forts à l’intérieur et avoir l’espérance, la joie et la force d’aimer, nous allons devoir être renouvelés jour après jour. Nous le savons. La vie n’est pas statique. Elle est faite de hauts et de bas, de pleins et de déliés. Elle est faite de renouvellement, d’énergie dépensée, de renouvellement, d’énergie dépensée et de renouvellement. Nous voulons tous connaître ce renouvellement. Personne ici ne veut rester dans la vallée de l’épuisement, du vide et du découragement. S’il existe un secret qui permet être rempli de force, de joie, d’amour encore et encore, jour après jour, nous sommes tous intéressés.

Deux expressions importantes « c’est pourquoi » et « car »

Ce qui signifie que nous devrions faire attention aux deux expressions suivantes dans ce texte : L’expression « c’est pourquoi » au début du verset 16 et « car » au début du verset 17. Pourquoi sont-elles si importantes ?

*Le verset 16 est la partie supérieure d’un triangle. *

Imaginez le verset 16 comme la partie supérieure d’un triangle, soutenue par deux côtés. Voici donc nos attentes soutenues par ces deux versets : « nous ne perdons pas courage… et notre homme intérieur se renouvelle de jour en jour. » C’est ce que nous voulons tous aujourd’hui. Nous voulons pourvoir dire cela en toute honnêteté.

Verset 16 : Nous ne perdons pas courage… et nous sommes renouvelés de jour en jour.

Verset 7 à 15 : un côté du triangle qui soutient le haut

L’expression « c’est pourquoi », au début du verset, signifie que Paul a dit des choses qui l’ont mené à cette expérience et à la soutenir : « Ceci est vrai, ceci est vrai et ceci est vrai » dans les versets 7 à 15. « C’est pourquoi nous ne perdons pas courage… c’est pourquoi notre homme intérieur se renouvelle de jour en jour. » Le premier côté du triangle est la vérité des versets 7 à 15 qui mène à cette expérience et qui la soutient. Cela devrait attirer notre attention pour chercher ces versets et les voir tels qu’ils sont. Peut-être sont-ils pour nous aussi !

Versets 17-18 : un autre côté du triangle qui soutient le haut

Puis le mot « car » au début du verset suivant (v.17) signifie que Paul est sur le point de mentionner la raison du verset 16. « Nous ne perdons pas courage… et notre homme intérieur se renouvelle de jour en jour » CAR (PARCE QUE) ceci est vrai, ceci est vrai et ceci est vrai. Donc le deuxième côté du triangle est la vérité mentionnée dans les versets 17 et 18 qui soutient l’expérience qu’il vient de décrire.

Vous comprenez maintenant ? L’expérience que nous attendons est à la pointe de ce triangle soutenue par deux idées. Les versets 7 à 15 sont vrais, « C’est pourquoi nous ne perdons pas courage et notre homme intérieur se renouvelle de jour en jour. » Chacun représente un des deux côtés. Nous ne perdons pas courage et nous sommes renouvelés de jour en jour CAR, les versets 17 et 18 sont vrais.

Notre but est alors de regarder à ces deux côtés du triangle et d’aboutir à la vérité qui a soutenu Paul et qui nous soutient.

Le verset 16 se situe au milieu de la souffrance

Mais premièrement, une brève observation : le verset 16 affirme que ne pas perdre courage et être renouvelé jour après jour arrive lorsque nous sommes au milieu des souffrances. « Nous ne perdons pas courage. Et même lorsque notre homme extérieur se détruit, notre homme intérieur se renouvelle de jour en jour. » Paul savait qu’il était en train de mourir, et que tout le monde meurt. Il a vécu de grandes souffrances, et au travers de cela il a réalisé qu’il a décliné et qu’il a perdu du temps pendant sa vie terrestre. Il avait des faiblesses, des maladies, des blessures, des temps difficiles, des pressions, des frustrations et des déceptions. Et ce sont chacun de ces obstacles qui lui ont coûté une partie de sa vie. Il exprime cela en disant « Ainsi la mort agit en nous » (verset 12).

C’était le contexte qui permettait de dire « nous ne perdons pas courage et notre homme intérieur se renouvelle de jour en jour. » La question que nous pouvons nous poser maintenant n’est pas seulement la suivante : « comment ne pas perdre courage ? » « Comment puis-je être renouvelé jour après jour ? » mais « comment puis-je me préparer à la souffrance sans perdre courage ? » « Comment puis-je accepter la dégradation de mon corps et de voir ma vie s’étioler sans perdre courage, mais en voyant mes forces intérieures renouvelées pour continuer dans la joie jusqu’à la fin, en agissant dans l’amour ? »

Nous sommes maintenant prêts à connaître les réponses de Paul. Premièrement, dans les versets 7 à 15, puis dans les versets 17 et 18.

Versets 7 à 15 : quatre raisons pour ne pas perdre courage

Dans les versets 7 à 15 nous trouvons au moins quatre raisons qui ont conduit Paul à dire : « C’est pourquoi nous ne perdons pas courage. » Chacune de ces raisons prend en compte la dégradation de la vie terrestre. Paul ne perd jamais de vue qu’il va mourir et que sa vie est presque terminée. Dans ces versets, il montre ce qui est authentique malgré et même à cause de sa nature en pleine déchéance car il arrive au bout de sa vie.

1. La glorification de la puissance de Dieu et du Fils de Dieu

Premièrement, bien que l’homme extérieur de Paul soit en pleine déchéance, au travers de sa souffrance, la puissance de Dieu et la vie du Fils de Dieu sont manifestées et glorifiées.

Verset 7 : « Nous portons ce trésor dans des vases de terre [c’est-à-dire l’homme extérieur faible et mortel], afin que cette puissance supérieure soit attribuée à Dieu, et non pas à nous. » C’EST POURQUOI nous ne perdons pas courage… car la puissance de Dieu est plus grande lorsque nous sommes faibles.

Verset 10 : « Nous portons toujours avec nous dans notre corps la mort de Jésus, afin que la vie de Jésus se manifeste dans notre corps. » C’EST POURQUOI nous ne perdons pas courage… car la vie du Fils de Dieu est manifeste dans notre renoncement quotidien.

Verset 11 : « Car nous qui vivons, nous sommes sans cesse livrés à la mort à cause de Jésus, afin que la vie de Jésus se manifeste aussi dans notre chair mortelle. » C’est pourquoi nous ne perdons pas courage… car la vie du Fils de Dieu est manifestée et glorifiée dans nos corps mortels

La première raison pour laquelle Paul ne perd pas courage, malgré sa nature humaine mortelle, est que dans sa faiblesse et son renoncement quotidien pour les autres, la puissance de Dieu et la vie du Fils de Dieu sont glorifiées et Paul aime cela par-dessus toute autre chose.

2. L’affermissement de l’Eglise

Deuxièmement, malgré sa nature d’homme extérieur mortel, malgré et au travers de sa souffrance, sa vie déborde et influence l’Eglise. Les chrétiens sont affermis au travers des faiblesses de Paul.

Verset 12 : « Ainsi la mort agit en nous, mais la vie en vous. » C’EST POURQUOI nous ne perdons pas courage… car non seulement Dieu est glorifié, mais vous, mes bien-aimés, recevez la vie, la force et l’espérance.

Verset 15 : « Ainsi, tout ce que nous endurons, c’est à cause de vous, pour que la grâce abonde en atteignant des hommes toujours plus nombreux, et qu’ainsi augmente le nombre des prières de reconnaissance à la gloire de Dieu. » C’EST POURQUOI nous ne perdons pas courage… car (et remarquez comment le verset 15 mentionne les deux raisons ensemble) au travers de mon ministère de souffrance, la grâce se répand sur vous et la gloire revient à Dieu. Voici les deux choses les plus chères au cœur de Paul : apporter la grâce aux autres et donner la gloire à Dieu, et ce verset dit que les deux se produisent en même temps. C’EST POURQUOI Paul ne perd pas courage.

3. La présence de Dieu qui nous soutient

Troisièmement, bien que son homme extérieur soit mortel, au travers de cette souffrance, Dieu le soutient et ne laisse pas la souffrance le submerger.

Les versets 8 et 9 (remarquez que dans chacune de ces paires il dit en fait : oui, notre nature d’homme extérieur est mortelle, mais non, nous ne perdons pas courage) : « Nous sommes pressés de toute manière, mais non écrasés ; désemparés, mais non désespérés ; persécutés, mais non abandonnés ; abattus, mais non perdus ; » C’EST POURQUOI nous ne perdons pas courage… car Dieu nous soutient et ne laisse pas ces choses nous dépasser.

4. Notre résurrection des morts

Quatrièmement, même si sa nature d’homme extérieur est mortelle, il ressuscitera des morts avec l’Eglise et il sera avec Jésus.

Verset 14 : « Sachant que celui qui a ressuscité le Seigneur Jésus nous ressuscitera aussi avec Jésus et nous fera paraître avec vous en sa présence. » C’EST POURQUOI nous ne perdons pas courage… car tout ira bien. Même la mort ne peut pas être une triste fin. Je vais revivre ; je vais vivre avec vous, les gens que j’aime ; je vais vivre avec Jésus et partager sa gloire à jamais.

C’EST POURQUOI… C’est la base du triangle (Verset 7 à 15) qui soutient la grande expérience de ne pas perdre courage mais d’être renouvelé chaque jour.

  1. Je suis renouvelé car la puissance de Dieu et la vie du Fils de Dieu sont manifestées et glorifiées au travers de la faiblesse de ma vie de mortel.

  2. Je suis renouvelé car la vie découle de ma souffrance dans l’Eglise que j’aime tant.

  3. Je suis renouvelé car Dieu me soutient dans ma souffrance et ne permet pas qu’elle m’anéantisse.

  4. Je suis renouvelé car je sais que je ressusciterai des morts avec vous et avec Jésus pour que nous vivions ensemble à jamais.

C’est pourquoi je ne perds pas courage !

Versets 17 et 18 : quatre raisons de ne pas perdre courage

Regardez maintenant un autre côté du triangle qui soutient l’expérience merveilleuse de Paul dans le verset 16, c'est-à-dire, les versets17 et 18. Il ne perd pas courage, et il est renouvelé jour après jour CAR les versets 17 et 18 sont vrais. Il y a encore quatre raisons pour lesquelles Paul ne perd pas courage malgré son homme extérieur mortel, sa faiblesse, ses maladies, ses blessures et ses difficultés.

1. Les afflictions sont momentanées

Il ne perd pas courage CAR ses afflictions sont momentanées.

Verset 17 : « Un moment de légère affliction… » Cela ne signifie pas que cela ne dure que 60 secondes. Cela signifie que cela ne dure que le temps d’une vie (ce qui est momentané comparé aux millions de millénaires qui suivront). Le mot signifie « présent », « les afflictions présentes », les afflictions qui ne dépasseront pas cette vie présente. Je ne perds pas courage… CAR mes afflictions finiront. Elles n’auront pas le dernier mot dans ma vie.

2. De légères afflictions

Il ne perd pas courage CAR ses afflictions sont légères.

Verset 17 : « Un moment de légère affliction… » Ce n’est pas l’opinion d’un Américain confortablement installé. C’est l’opinion de Paul. Paul n’avait pas oublié ce qu’il a dit dans 2 Corinthiens 11 :23–27.

« J’ai peiné plus qu’eux, j’ai été en prison bien plus fréquemment, frappé beaucoup plus et en danger de mort plus souvent. Cinq fois j’ai reçu des Juifs la série de trente-neuf coups, trois fois j’ai été battu à coups de fouet par les Romains et une fois on m’a blessé en me jetant des pierres ; trois fois j’ai fait naufrage et une fois je suis resté un jour et une nuit dans les flots. Dans mes nombreux voyages j’ai connu les dangers dus aux rivières qui débordent ou aux brigands, les dangers dus à mes compatriotes juifs ou à des non-Juifs, j’ai été en danger dans les villes ou dans les lieux déserts, en danger sur la mer et en danger parmi de faux frères. J’ai connu des travaux pénibles et de dures épreuves ; souvent j’ai été privé de sommeil ; j’ai eu faim et soif ; souvent j’ai été obligé de jeûner ; j’ai souffert du froid et du manque de vêtements. Et sans parler du reste, il y a ma préoccupation quotidienne : le souci que j’ai de toutes les Églises. »

Lorsque Paul dit que ses afflictions sont légères, il ne veut pas dire qu’elles sont sans douleur. Il veut dire que comparées à ce qui vient, elles ne sont rien. Comparées à la valeur de la gloire qui vient, elles sont comme une plume dans la balance. « J’estime qu’il n’y a pas de commune mesure entre les souffrances du temps présent et la gloire à venir qui sera révélée pour nous » (Romains 8 :18). Je ne perds pas courage… CAR mes afflictions sont légères.

3. La valeur éternelle de la gloire

Il ne perd pas courage CAR ses afflictions produisent pour Paul, une valeur éternelle de gloire, bien au-delà de toute comparaison.

Verset 17 : « Car un moment de légère affliction produit pour nous au-delà de toute mesure un poids éternel de gloire. » L’avenir de Paul n’est pas momentané, mais éternel. Ce n’est pas léger, mais cela a du poids. Il ne s’agit pas d’afflictions, mais de gloire. Et cela dépasse toute compréhension. « Ce que l’œil n’a pas vu, ce que l’oreille n’a pas entendu, Et ce qui n’est pas monté au cœur de l’homme, Tout ce que Dieu a préparé pour ceux qui l’aiment » (1 Corinthiens 2 :9).

Il ne s’agit pas de dire que les afflictions précèdent simplement la gloire ; elles aident à produire la gloire. Il y a un réel lien entre la façon dont nous traversons les épreuves et combien nous pourrons apprécier la gloire de Dieu dans les temps à venir. Aucun moment de douleur endurée patiemment n’est gaspillé… CAR tous mes problèmes produisent pour moi, une gloire d’une valeur éternelle et incomparable.

4. Les choses invisibles, la gloire éternelle à venir

Paul ne perd pas courage CAR il se concentre sur ce qui est invisible, la gloire éternelle à venir.

Verset 18 : « nous regardons, non point aux choses visibles, mais à celles qui sont invisibles. » Dieu peut vous offrir toute la gloire de l’univers pour éviter de perdre courage et pour renouveler votre âme de jour en jour, mais si vous ne la regardez pas, rien ne se produira.

L’invitation généreuse de Dieu

En fait, voici ce que Dieu fait dans ce sermon. Ce texte est une invitation généreuse de Dieu afin que vous voyiez toutes les raisons pour lesquelles il ne faut pas perdre courage, toutes les raisons pour lesquelles vous pouvez être renouvelé jour après jour.

  • Regardez ! La puissance de Dieu et la vie de son Fils sont manifestes dans votre faiblesse.

  • Regardez ! La vie de Jésus découle de votre souffrance et influence la vie d’autres personnes.

  • Regardez ! Dieu vous soutient au milieu de vos afflictions et ne les laissera pas vous anéantir.

  • Regardez ! Vos afflictions n’auront pas le dernier mot ; vous ressusciterez des morts avec Jésus et avec l’église de Dieu et vous vivrez dans la joie à jamais.

  • Regardez ! Vos afflictions sont momentanées. Elles existent seulement pour un temps, et non pour les temps à venir.

  • Regardez ! Vos afflictions sont légères. Comparées aux plaisirs de ce qui vient, elles ne sont rien.

  • Regardez ! Ces afflictions produisent pour vous une gloire d’une valeur éternelle, au-delà de toute comparaison.

Alors REGARDEZ ! Concentrez-vous ! Méditez ! Réfléchissez à ces choses ! Croyez ce que Dieu dit, et vous ne perdrez pas courage, mais votre être intérieur sera renouvelé jour après jour.

©2014 Desiring God Foundation. Used by Permission.

Permissions: You are permitted and encouraged to reproduce and distribute this material in its entirety or in unaltered excerpts, as long as you do not charge a fee. For Internet posting, please use only unaltered excerpts (not the content in its entirety) and provide a hyperlink to this page. Any exceptions to the above must be approved by Desiring God.

Please include the following statement on any distributed copy: By John Piper. ©2014 Desiring God Foundation. Website: desiringGod.org