Quelle est la volonté de Dieu et comment la connaître?

Romains 12:1–2 (SEM)

Je vous invite donc, frères, à cause de cette immense bonté de Dieu, à lui offrir votre corps comme un sacrifice vivant, saint et qui plaise à Dieu. Ce sera là de votre part un culte spirituel. Ne vous laissez pas modeler par le monde actuel, mais laissez-vous transformer par le renouvellement de votre pensée, pour pouvoir discerner la volonté de Dieu: ce qui est bon, ce qui lui plaît, ce qui est parfait.

Le but de Romains 12 :1-2 est que toute la vie devienne un « culte spirituel ». Verset 1 : « offrir votre corps comme un sacrifice vivant, saint et qui plaise à Dieu. Ce sera là de votre part un culte spirituel. » Le but de toute vie humaine aux yeux de Dieu est qu’on puisse donner autant de valeur à Christ qu’il le mérite. Le culte implique que nous utilisions notre intelligence, notre cœur et notre corps pour exprimer combien Dieu a de la valeur pour nous et tout ce qu’il est en Jésus. Il y a une façon de vivre et d’aimer qui nous pousse à cela. Il y a une façon de faire notre travail qui exprime la véritable valeur de Dieu. Si vous ne trouvez pas comment, cela peut vouloir dire que vous devriez changer de travail. Ou cela pourrait signifier que le verset 2 n’est pas mis en application comme il le devrait, dans votre vie.

Dans le verset 2, Paul exprime comment nous pouvons utiliser toute notre vie pour louer Dieu. Nous devons être transformés. C’est nous qui devons être transformés. Non seulement notre comportement extérieur, mais la façon dont nous ressentons les choses ainsi que notre manière de penser et d’utiliser notre intelligence. Verset 2 : « Laissez-vous transformer par le renouvellement de votre pensée. »

Devenez ce que vous êtes

Les personnes qui croient en Christ sont déjà de nouvelles créatures rachetées par le sang de Christ. « Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature » (2 Corinthiens 5 :17). Mais nous devons maintenant devenir qui nous sommes : « Purifiez-vous du vieux levain, afin que vous soyez une pâte nouvelle, puisque vous êtes sans levain » (1 Corinthiens 5 :7).

« Vous qui avez… revêtu la nature nouvelle qui se renouvelle en vue d’une pleine connaissance selon l’image de celui qui l’a créée » (Colossiens 3 :10). Vous êtes une nouvelle créature en Christ ; et maintenant, vous êtes en cours de restauration, jour après jour. C’est le point sur lequel nous nous sommes concentrés la semaine dernière.

Regardons maintenant la seconde partie du verset 2, le but d’une intelligence renouvelée : « Ne vous laissez pas modeler par le monde actuel, mais laissez-vous transformer par le renouvellement de votre pensée, [voici maintenant le but] pour pouvoir discerner la volonté de Dieu: ce qui est bon, ce qui lui plaît, ce qui est parfait. » Nous nous concentrons aujourd’hui sur le sens de la « volonté de Dieu, » et comment la discerner.

Les deux volontés de Dieu

On donne deux significations claires et très différentes à l’expression « volonté de Dieu » dans la Bible. Nous devons les connaître et voir laquelle est utilisée dans Romains 12 :2. En fait, il est crucial de connaître la différence entre ces deux sens de la volonté de Dieu, afin de comprendre l’un des plus grands paradoxes de la Bible : Ce paradoxe est que Dieu est souverain et pourtant il désapprouve un certain nombre de choses. Oui, Dieu désapprouve certaines choses qu’il a lui-même ordonnées. Et il commande certaines choses qui sont cachées. Ou Dieu veut certaines choses dans un sens, qu’il ne veut pas dans un autre sens.

1. Le décret de la volonté de Dieu, ou la volonté souveraine de Dieu

Regardons les passages des Ecritures qui nous font penser cela. Premièrement, considérons les passages qui décrivent « la volonté de Dieu » et son contrôle souverain de tout ce qui se réalise. L’un des exemples les plus clairs est la façon dont Jésus a parlé de la volonté de Dieu à Gethsémané dans sa prière. Il a dit dans Matthieu 26 :39 « Mon Père, s’il est possible, que cette coupe s’éloigne de moi! Toutefois, non pas comme je veux, mais comme tu veux. » A quoi la volonté de Dieu fait-elle référence ici ? Au plan souverain de Dieu qui s’accomplira quelques heures plus tard. Souvenez-vous comment Actes 4 :27-28 exprime cela : « Car en vérité, contre ton saint serviteur Jésus, à qui tu as donné l’onction, Hérode et Ponce Pilate se sont ligués, dans cette ville, avec les nations et avec les peuples d’Israël, pour faire tout ce que ta main et ton conseil avaient déterminé d’avance. » Donc, la volonté de Dieu était que Jésus meure. C’était ce qu’il avait planifié et décrété. Il n’y avait pas de changement possible et Jésus s’est incliné en disant : « voici ma requête, mais fais ce qui est le mieux. » Il s’agit de la volonté souveraine de Dieu.

Et ne passez pas à côté du point crucial mentionné ici. Il est tenu compte des péchés des hommes. Hérode, Pilate, les soldats, les responsables juifs ont tous péché et ils ont permis l’accomplissement de la volonté de Dieu que son Fils soit crucifié (Esaïe 53 :10). Soyons très clairs ici : Dieu est prêt à faire des choses qu’il n’aime pas du tout faire.

Voici un exemple tiré de 1 Pierre. Dans (1 Pierre 3 :17) Pierre écrit : « Mieux vaut souffrir en faisant le bien, si telle est la volonté de Dieu, qu’en faisant le mal. » Autrement dit, il peut être dans la volonté de Dieu que les chrétiens souffrent pour avoir fait le bien. Pierre fait ici référence à la persécution. Mais la persécution des chrétiens est un péché pour les auteurs de la persécution, car les chrétiens ne méritent pas ce traitement. Donc, encore une fois, Dieu permet parfois que certaines choses arrivent y compris le péché. « Mieux vaut souffrir en faisant le bien, si telle est la volonté de Dieu, qu’en faisant le mal. »

Paul résume cela dans Ephésiens 1:11 : « En lui, nous avons aussi été mis à part, prédestinés selon le plan de celui qui opère tout selon la décision de sa volonté. » La volonté de Dieu gouverne tout ce qui s’accomplit. De nombreux passages bibliques enseignent que Dieu règne sur l’univers jusque dans les plus petits détails de la nature et des décisions humaines. Aucun petit oiseau ne tombe en dehors de la volonté de notre Père qui est dans les Cieux (Matthieu 10:29). « On jette le sort dans le pan de la robe, mais toute décision vient de l’Éternel. » (Proverbes 16 :33). « Les dispositions du cœur (appartiennent) à l’homme, mais la décision que formule la langue vient de l’Éternel. » (Proverbes 16 :1). « Le cœur du roi est un courant d’eau dans la main de l’Éternel; il l’incline partout où il veut. » (Proverbes 21 :1).

C’est le premier sens de la volonté de Dieu : C’est le contrôle souverain de Dieu sur toutes choses. Nous appellerons cela « la volonté souveraine de Dieu » ou « sa volonté décrétée ». Elle ne peut céder. Elle se réalise toujours. « Il agit comme il lui plaît avec l’armée des cieux et avec les habitants de la terre, et il n’y a personne qui résiste à sa main et lui dise: Que fais-tu? » (Daniel 4 :35).

2. La volonté de Dieu, ses commandements.

L’autre sens de la volonté de Dieu dans la Bible est ce que nous appelons ses commandements. Dieu exprime sa volonté au travers de commandements qu’il nous donne. Nous pouvons désobéir à cette volonté à cause de nos manquements. La volonté décrétée de Dieu, nous l’accomplissons que nous le voulions ou pas. Mais nous pouvons échouer dans l’accomplissement de ses commandements. Par exemple, Jésus dit : « Quiconque me dit: Seigneur, Seigneur! n’entrera pas forcément dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux » (Matthieu 7 :21). Tous ne font pas la volonté du Père. Il dit : « Quiconque me dit: Seigneur, Seigneur! n’entrera pas forcément dans le royaume des cieux. » Pourquoi ? Parce que tous ne font pas la volonté de Dieu.

Paul dit dans 1 Thessaloniciens 4 :3 BFC : « Voici quelle est la volonté de Dieu: c’est que vous soyez saints et que vous vous gardiez de l’immoralité. » Nous avons ici un exemple spécifique de commandements de Dieu : la sainteté, la sanctification, la pureté sexuelle. Il s’agit de sa volonté et de ses commandements, mais tant de chrétiens n’obéissent pas.

Puis Paul dit dans 1 Thessaloniciens 5 :18 BFC : « Remerciez Dieu en toute circonstance. Voilà ce que Dieu demande de vous, dans votre vie avec Jésus-Christ. » Voici encore un aspect spécifique de la volonté que Dieu exprime par ses commandements : Remercier Dieu en toutes circonstances. Mais beaucoup n’obéissent pas à ce commandement.

Un autre exemple : « Le monde est en train de passer, ainsi que tout ce que l’on y trouve à désirer; mais celui qui fait la volonté de Dieu vit pour toujours » (1 Jean 2 :17). Tous ne vivent pas pour toujours, certains oui, mais d’autres non. Pour quelle raison ? Certains font la volonté de Dieu et d’autres non. Dans ce sens, la volonté de Dieu n’est pas toujours accomplie.

Au regard de ces passages et de nombreux autres, je conclus en disant qu’il y a deux façons de parler de la volonté de Dieu. Les deux existent, et il est important de comprendre et de croire les deux façons. Nous pouvons appeler l’une d’elles, la volonté de Dieu par décret (sa volonté souveraine) et l’autre peut être appelée la volonté des commandements. Sa volonté par décret s’accomplit toujours que nous y croyions ou pas. La volonté qu’il exprime dans ses commandements dépend de notre obéissance qui faillit chaque jour.

Ces vérités sont précieuses

Avant de faire le lien avec Romains 12 :2 laissez-moi vous dire combien ces deux vérités sont précieuses. Elles répondent toutes les deux à un besoin profond que nous ressentons lorsque nous avons été profondément blessés ou lorsque nous avons connu un deuil terrible. D’un côté, nous avons besoin d’avoir l’assurance que Dieu contrôle la situation et qu’il est donc capable de transformer ma douleur et mon deuil en bien pour moi et pour tous ceux qui l’aiment. D’un autre côté, nous avons besoin de savoir que Dieu compatit avec nous et ne se complaît pas dans le péché ou la douleur. Ces deux besoins correspondent à la volonté souveraine de Dieu et à sa volonté exprimée dans ses commandements.

Par exemple, si vous avez été gravement maltraité dans votre enfance, et quelqu’un vous demande : « Est-ce que tu penses que c’était la volonté de Dieu ? » Vous avez maintenant des éléments pour trouver une explication biblique à cela, et qui ne soit pas en contradiction avec la Bible. Vous pouvez dire : « Non, ce n’était pas la volonté de Dieu, parce qu’il commande aux êtres humains de ne pas maltraiter son prochain, mais de l’aimer. La violence exercée a brisé ce commandement et a fait naître la colère et le chagrin (Marc 3 :5). Mais d’un autre côté, il s’agissait de la volonté de Dieu (sa volonté souveraine) ; parce qu’il avait tous les moyens d’empêcher ou d’arrêter la violence. Mais pour des raisons que je ne comprends pas encore, il ne l’a pas fait. »

Voici deux éléments dont nous avons besoin dans cette situation, et qui correspondent à ces deux formes de volonté. Le premier élément est que Dieu est fort et souverain, suffisamment pour transformer cette situation en bien. L’autre pensée est que Dieu est capable d’avoir de l’empathie pour nous. D’un côté, Christ est le grand roi souverain, et rien n’arrive en dehors de sa volonté (Matthieu 28 :18). D’un autre côté, Christ est un Grand Prêtre miséricordieux qui compatit avec notre faiblesse et notre douleur (Hébreux 4 :15). Le Saint-Esprit nous envahit et prend le dessus sur nos péchés, lorsqu’il le veut (Jean 1 :12 ; Romains 9 :15-16), et il permet lorsqu’il le veut que nous ayons soif de sa présence, que nous passions par le deuil et la colère (Ephésiens 4 :30 ; 1 Thessaloniciens 5 :19). Sa volonté souveraine est invisible, et la volonté qui s’exprime au travers de ses commandements peut être bafouée, ce qui amène de pénibles difficultés.

Nous avons besoin de ces deux vérités, de ces deux compréhensions de la volonté de Dieu. Non seulement pour que la Bible ait un sens, mais pour nous attacher à Dieu dans les temps difficiles.

A quel type de volonté est-il fait référence dans Romains 12 :2 ?

A laquelle des deux types de volonté est-il fait référence dans Romains 12 :2 ? « Ne vous laissez pas modeler par le monde actuel, mais laissez-vous transformer par le renouvellement de votre pensée, pour pouvoir discerner la volonté de Dieu: ce qui est bon, ce qui lui plaît, ce qui est parfait. » La réponse est sûrement que Paul fait référence à la volonté que Dieu exprime par ses commandements. Je dis cela pour au moins deux raisons. L’une est que Dieu n’a pas l’intention de nous faire connaître à l’avance la plupart de sa volonté souveraine. « Les choses cachées sont à l’Éternel, notre Dieu; les choses révélées sont à nous et à nos fils, à perpétuité, afin que nous mettions en pratique toutes les paroles de cette loi » (Deutéronome 29 :29). Si vous voulez connaître les futurs détails de la volonté souveraine de Dieu, vous n’avez pas besoin d’une intelligence renouvelée, mais d’une boule de cristal ! Il ne s’agit alors pas de transformation, ni d’obéissance, mais de divination.

L’autre raison pour laquelle je dis que la volonté de Dieu exprimée dans Romains 12 :2 est la volonté des commandements de Dieu et non sa volonté souveraine, est que l’expression « pour pouvoir discerner la volonté de Dieu » implique que nous devons approuver la volonté de Dieu puis l’accomplir dans l’obéissance. Mais en fait, nous ne devrions pas approuver le péché pour autant, même s’il fait partie de la volonté souveraine de Dieu. Ce que Paul a voulu dire dans Romains 12 :2 est paraphrasé presque littéralement dans Hébreux 5 :14, qui dit : « Mais la nourriture solide est pour les hommes faits, pour ceux qui, par l’usage, ont le sens exercé au discernement du bien et du mal. » (Lisez une autre paraphrase dans Philippiens 1 :9-11). C’est le but de ce verset : Non pas de dénicher la volonté que Dieu garde secrète et qu’il accomplira, mais de discerner la volonté révélée de Dieu que nous devrions accomplir.

Trois étapes dans la connaissance et l’accomplissement de la volonté de Dieu révélée.

Il y a trois étapes pour connaître et accomplir la volonté de Dieu qu’il nous révèle, c'est-à-dire la volonté qu’il exprime par ses commandements. Toutes ces étapes exigent que notre intelligence soit renouvelée par le discernement que nous donne le Saint-Esprit dont nous avons parlé la dernière fois.

Première étape

Premièrement, la volonté que Dieu exprime par ses commandements n’est révélée avec une autorité définitive que dans la Bible. Nous avons besoin d’une intelligence renouvelée pour comprendre et accepter les commandements de Dieu dans les Ecritures. Sans une intelligence renouvelée, nous déformerons les Ecritures afin d’éviter les commandements radicaux qui nous poussent au renoncement de nous-mêmes, à l’amour, la pureté et la satisfaction suprême que nous trouvons en Christ seul. L’autorité de la volonté de Dieu ne peut être trouvée que dans la Bible. Paul dit que les Ecritures sont inspirées et rendent le chrétien « parfaitement préparé et équipé pour faire toute action bonne » (2 Timothée 3 :17). Non pas pour certaines œuvres bonnes. « Pour toute action bonne. » Il faudrait que les chrétiens prennent le temps, dépensent leur énergie et se vouent à méditer la Parole écrite de Dieu.

Seconde étape

La seconde étape de la volonté que Dieu exprime au travers de ses commandements est notre application de la vérité biblique à de nouvelles situations qui peuvent être mentionnées explicitement dans la Bible ou pas. La Bible ne nous dit pas quelle personne épouser, ni quelle voiture conduire, ni si nous devons devenir propriétaire d’une maison ou non, ni où prendre nos vacances, ni quel forfait téléphonique choisir, ni quelle marque de jus d’orange nous pouvons boire. Elle ne donne pas de réponse spécifique à tous les choix que nous devons faire.

Il est cependant nécessaire que notre intelligence soit renouvelée, afin qu’elle soit formée et gouvernée par la volonté de Dieu révélée dans la Bible, afin que nous puissions voir et évaluer chaque facteur pertinent avec l’esprit de Christ, et discerner ce que Dieu nous appelle à faire. C’est très différent de nos efforts pour rechercher constamment à entendre la voix de Dieu afin de faire nos choix. Les personnes qui s’attendent constamment à entendre une voix conduire leur vie ne sont pas en accord avec Romains 12 :2.

Il y a un monde de différence entre prier et travailler à une intelligence renouvelée qui discerne comment appliquer la Parole de Dieu, d’un côté, et l’habitude de demander à Dieu une nouvelle révélation de ce que vous devez faire. La divination ne demande pas de transformation de votre part, ni sanctification, ni d’être libéré par la vérité de sa Parole révélée (Jean 8 :32 ; 17 :17). La seconde étape de la volonté de Dieu exprimée par ses commandements est de discerner l’application des Ecritures dans les nouvelles situations de la vie en utilisant notre intelligence renouvelée.

Troisième étape

Finalement, la troisième étape de la volonté des commandements de Dieu correspond à la plus grande partie de notre vie, lorsque nos actes ne sont pas précédés d’une réflexion consciente. Je m’aventure à dire que 95% de notre comportement n’est pas prémédité. C'est-à-dire que la plupart de nos pensées, de nos attitudes, et de nos actes sont spontanés. Ils découlent simplement de ce qui se trouve à l’intérieur de nous. Jésus a dit : « Car c’est de l’abondance du cœur que la bouche parle. L’homme bon tire du bien de son bon trésor, et l’homme mauvais tire du mal de son mauvais trésor. Je vous le dis: au jour du jugement, les hommes rendront compte de toute parole vaine, qu’ils auront proférée » (Matthieu 12 :34-36).

Pourquoi est-ce que j’appelle cette partie de la volonté de Dieu la volonté de ses commandements ? Parce que Dieu commande des choses simples : Ne vous mettez pas en colère. Ne soyez pas orgueilleux. Ne convoitez pas. Ne soyez pas inquiets. Ne soyez pas jaloux. Ne soyez pas envieux. Aucun de ces actes n’est prémédité. La colère, l’orgueil, la convoitise, l’anxiété, la jalousie, l’envie découlent simplement du cœur sans aucune réflexion consciente, sans intention. Et nous sommes jugés coupables à cause de ces actes. Ils n’obéissent pas aux commandements de Dieu.

Il n’est donc pas clair que la vie chrétienne se résume à une seule grande tâche : soyez transformé par le renouvellement de votre intelligence. Nous avons besoin d’un cœur nouveau et d’une intelligence nouvelle. Il faut un bon arbre pour produire de bons fruits (Matthieu 12 :33). C’est notre grand défi. C’est à cela que Dieu nous appelle. Vous ne pouvez pas faire cela par vous-même. Vous avez besoin de Christ, qui est mort pour vos péchés. Vous avez besoin du Saint-Esprit pour vous conduire dans la vérité qui élève Christ et pour susciter en vous une humilité qui accepte la vérité.

Consacrez votre vie à cela. Plongez-vous dans la Parole écrite de Dieu. Remplissez-en votre intelligence. Et priez que l’Esprit de Christ vous renouvelle à un tel point que ce qui déborde soit bon, acceptable et parfait, la volonté de Dieu.

©2014 Desiring God Foundation. Used by Permission.

Permissions: You are permitted and encouraged to reproduce and distribute this material in physical form, in its entirety or in unaltered excerpts, as long as you do not charge a fee. For posting online, please use only unaltered excerpts (not the content in its entirety) and provide a hyperlink to this page. For videos, please embed from the original source. Any exceptions to the above must be approved by Desiring God.

Please include the following statement on any distributed copy: By John Piper. ©2014 Desiring God Foundation. Website: desiringGod.org