Que se passe-t-il lors de la Nouvelle Naissance ? Partie 2

Jean 3:1–10

1 Mais il y avait parmi les Pharisiens un chef des Juifs, nommé Nicodème;
2 il vint de nuit auprès de Jésus et lui dit: Rabbi, nous savons que tu es un docteur venu de la part de Dieu; car personne ne peut faire ces miracles que tu fais, si Dieu n’est avec lui.
3 Jésus lui répondit: En vérité, en vérité je te le dis, si un homme ne naît de nouveau il ne peut voir le royaume de Dieu.
4 Nicodème lui dit: Comment un homme peut-il naître quand il est vieux? Peut-il une seconde fois entrer dans le sein de sa mère et naître?
5 Jésus lui répondit: En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît d’eau et d’Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu.
6 Ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est né de l’Esprit est esprit.
7 Ne t’étonne pas que je t’aie dit: il faut que vous naissiez de nouveau.
8 Le vent souffle où il veut, et tu en entends le bruit; mais tu ne sais pas d’où il vient ni où il va. Il en est ainsi de quiconque est né de l’Esprit.
9 Nicodème reprit la parole: Comment cela peut-il se faire?
10 Jésus lui répondit: Tu es le docteur d’Israël, et tu ne sais pas cela!

Aujourd’hui, nous terminons le message intitulé « que se passe-t-il lors de la Nouvelle Naissance ? » Jésus dit à Nicodème dans Jean 3:7 : « Ne t’étonne pas que je t’aie dit: il faut que vous naissiez de nouveau. » Et dans le verset 3 il dit à Nicodème comme à nous : « En vérité, en vérité je te le dis, si un homme ne naît de nouveau il ne peut voir le royaume de Dieu. » Il ne s’agit donc pas de quelque chose de marginal ou d’optionnel ou d’une façade de la vie chrétienne. La nouvelle naissance n’est pas comme le maquillage que les pompes funèbres utilisent pour donner à un mort l’apparence d’un vivant. La Nouvelle Naissance est la création de la vie spirituelle, et non une imitation de la vie.

Nous avons commencé à répondre à la question : que se passe-t-il lors de la Nouvelle Naissance ? la dernière fois en développant deux affirmations : 1) Ce qui se passe dans la Nouvelle Naissance n’est pas l’acquisition d’une nouvelle religion, mais d’une vie nouvelle, et 2) Ce qui se passe dans la Nouvelle Naissance n’est pas seulement l’affirmation du surnaturel qui est en Jésus mais l’expérimentation du surnaturel dans notre vie.

La vie nouvelle par le Saint-Esprit

Nicodème était un Pharisien très religieux, mais il n’avait pas de vie spirituelle. Il a cependant vu l’œuvre surnaturelle de Dieu en Jésus, mais il n’a pas expérimenté l’œuvre surnaturelle de Dieu en lui-même. En joignant deux points mentionnés la dernière fois, nous pouvons dire que Nicodème avait besoin, selon Jésus, d’une nouvelle vie spirituelle transmise de manière surnaturelle par le Saint-Esprit. Ce qui rend cette nouvelle vie spirituelle et ce qui la rend surnaturelle est le fait qu’il s’agit de l’œuvre de l’Esprit de Dieu. C’est une chose qui dépasse notre vie naturelle, notre cœur physique et notre cerveau.

Dans le verset 6, Jésus dit : « Ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est né de l’Esprit est esprit. » La chair a une vie dans un sens. Chaque être humain est vivant dans la chair. Mais chaque être humain est aussi un esprit vivant. C'est-à-dire qu’il a une vie spirituelle. Jésus dit « nous devons naître dans l’Esprit. » La chair donne un certain type de vie. L’Esprit donne un autre genre de vie. Si vous n’avez pas le deuxième vous ne verrez pas le royaume de Dieu.

Par l’Esprit, en Jésus

En terminant la dernière session, nous avons remarqué deux choses très importantes : Le lien avec la naissance de Jésus et la Nouvelle Naissance à la foi. Jésus dit : « Je suis le chemin, la vérité et la vie » (Jean 14:6). L’apôtre Jean dit : «Dieu nous a donné la vie éternelle, et cette vie est en son Fils. Celui qui a le Fils a la vie; celui qui n’a pas le Fils de Dieu n’a pas la vie. » (1 Jean 5:11-12). D’un côté, la nouvelle vie dont nous avons besoin est « dans le Fils » - Jésus est cette vie. Si vous avez Jésus, vous avez une nouvelle vie spirituelle et éternelle. Et d’un autre côté, dans Jean 6:63, « C’est l’Esprit qui vivifie. » et à moins que vous soyez né de l’Esprit, vous ne pouvez pas entrer dans le royaume de Dieu (Jean 3:5).

Nous recevons donc la vie en étant connectés avec le Fils de Dieu qui est notre vie, et nous avons la vie par l’œuvre du Saint-Esprit. Nous concluons, donc, que l’œuvre de régénération de l’Esprit a un impact sur notre nouvelle vie en nous liant à Christ. Comme Jean Calvin le dit : « Le Saint-Esprit est le lien par lequel Christ nous unit effectivement à lui. » (Institution de la religion chrétienne, IIIn1,1).

Unis à Jésus par la foi

Puis, nous avons établi une connexion avec la foi de la façon suivante. Jean 20:31 dit : « Mais ceci est écrit afin que vous croyiez que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu, et qu’en croyant, vous ayez la vie en son nom. » Et 1 Jean 5:4 dit : « parce que tout ce qui est né de Dieu triomphe du monde, et voici la victoire qui triomphe du monde: notre foi. » Née de Dieu – la clé de la victoire. La foi – la clé de la victoire. La foi est le moyen par lequel nous expérimentons que nous sommes nés de Dieu. Nous venons de résumer tout le message de la dernière session ainsi : Dans la Nouvelle Naissance, le Saint-Esprit nous donne une nouvelle vie spirituelle de façon surnaturelle en nous connectant avec Jésus-Christ par la foi.

La Nouvelle Naissance : une nouvelle création, et non une amélioration de l’ancienne

Ce qui nous amène au troisième point de description de ce qui se passe lors de la nouvelle naissance. Il ne s’agit pas de l’amélioration de notre nature humaine, mais de la création d’une nouvelle nature humaine, une nature pardonnée et purifiée qui correspond à qui nous sommes vraiment. Il s’agit d’une nature réellement nouvelle, qui est formée en nous par la présence du Saint-Esprit en vous.

Je vais vous donner une version courte du cheminement qui m’a conduit à cette observation. Dans Jean 3:5, Jésus dit à Nicodème : « En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît d’eau et d’Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu. » Que veut dire Jésus par ces deux expressions : « naître d’eau et d’Esprit » ? Certaines dénominations croient que ceci est une référence à l’eau du baptême comme étant un moyen que l’Esprit utilise pour nous unir à Christ. Par exemple, un site web donne l’explication suivante :

Le saint baptême est le fondement de toute la vie chrétienne, la porte de la vie dans l’Esprit et la porte qui nous donne accès aux autres sacrements. Au travers du baptême nous sommes libérés du péché et nous naissons de nouveau en tant que fils de Dieu ; nous devenons membres du Christ, inclus dans l’Eglise et partageant sa mission : « Le baptême est le sacrement de la régénération par l’eau de la parole. »

Des millions de personnes ont été enseignés selon le principe que leur baptême les a faits naître de nouveau. Si cela n’est pas vrai, c’est une grande tragédie. Et je ne crois pas que ce soit vrai. Alors que veut dire Jésus ?

Pourquoi « l’eau » n’est pas une référence au baptême dans Jean 3

Voici plusieurs raisons pour lesquelles je pense que l’eau n’est pas, dans ce passage, une référence au baptême chrétien. Puis nous verrons où nous conduit le contexte.

1) Il n’y a pas de mention du baptême dans le reste du chapitre

Premièrement, si c’est une référence au baptême chrétien et si c’est essentiel pour la nouvelle naissance, comme certains le disent, il semble étrange que cela ne figure pas dans le chapitre où Jésus nous parle de la vie éternelle. Verset 15 : « Afin que quiconque croit en lui ait la vie éternelle. » Verset 16 : « afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu’il ait la vie éternelle. » Verset 18 : « Celui qui croit en lui n’est pas jugé. » Si le baptême était si essentiel, il est étrange qu’il ne soit pas mentionné à côté de la foi.

2) La notion de baptême ne colle pas avec l’analogie du vent

Deuxièmement, l’analogie du vent dans le verset 8 semble étrange si le fait d’être né de nouveau est si fermement lié à l’eau du baptême. Jésus dit : « Le vent souffle où il veut, et tu en entends le bruit ; mais tu ne sais pas d’où il vient ni où il va. Il en est ainsi de quiconque est né de l’Esprit. » Cela semble dire que Dieu est aussi libre que le vent pour causer notre régénération. Mais il est peu probable que cela se passe chaque fois qu’un enfant reçoit les quelques gouttes de l’eau du baptême. Dans ce cas le vent serait restreint par le sacrement.

3) L’idée du baptême ne correspond pas aux réprimandes que Jésus fait à Nicodème

Troisièmement, si Jésus fait référence au baptême chrétien, il semble étrange qu’il dise à Nicodème, le Pharisien dans le verset 10 : « Tu es le docteur d’Israël, et tu ne sais pas cela ! » Cela a du sens si Jésus fait référence à un sujet enseigné dans l’Ancien Testament. Mais s’il fait référence au baptême, le sujet viendra plus tard et tirera sa signification de la vie et de la mort de Jésus. Il ne semble pas plausible qu’il reprenne Nicodème parce qu’un enseignant en Israël ne comprenait pas ce qu’il disait.

4) Eau et Esprit sont liés aux promesses de la Nouvelle Alliance

Finalement, cette affirmation du verset 10 nous renvoie à l’Ancien Testament. Nous trouvons que l’eau et l’Esprit sont très liés dans les promesses de la Nouvelle Alliance, particulièrement, dans Ezéchiel 36. Lisons ce texte, il est le fondement du reste de ce message.

L’eau et l’Esprit dans Ezéchiel 36

Ezéchiel prophétise ce que Dieu fera pour son peuple lorsqu’il le ramènera de son exil à Babylone. Les implications sont très étendues et ne concernent pas seulement le Peuple d’Israël. En effet, dans Luc 22:20, Jésus affirme que la Nouvelle Alliance sera scellée par son sang pour tous ceux qui croiront en lui. Ceci est une version des promesses de la Nouvelle Alliance comme celle qui se trouve dans Jérémie 31:31ff. Lisons-la ensemble.

Ezéchiel 36:24-28:

Je vous retirerai d’entre les nations, je vous rassemblerai de tous les pays et je vous ramènerai sur votre territoire. Je ferai sur vous l’aspersion d’une eau pure, et vous serez purifiés; je vous purifierai de toutes vos souillures et de toutes vos idoles. Je vous donnerai un cœur nouveau et je mettrai en vous un esprit nouveau; j’ôterai de votre chair le cœur de pierre et je vous donnerai un cœur de chair. Je mettrai mon Esprit en vous et je ferai que vous suiviez mes prescriptions, et que vous observiez et pratiquiez mes ordonnances. Vous habiterez le pays que j’ai donné à vos pères; vous serez mon peuple, et je serai votre Dieu.

Je crois que ce passage est l’origine des paroles de Jésus :« Si un homme ne naît d’eau et d’Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu » (Jean 3 :5). A qui dit-il : « vous serez mon peuple, et je serai votre Dieu. » (Verset 28) ? A ceux à qui il dit dans le verset 25 : « Je ferai sur vous l’aspersion d’une eau pure, et vous serez purifiés; je vous purifierai de toutes vos souillures. » Et au verset 26 à ceux à qui il dit : « Je vous donnerai un cœur nouveau et je mettrai en vous un esprit nouveau. » Autrement dit, ceux qui entreront dans le royaume de Dieu sont ceux qui auront été renouvelés, ce qui implique la purification du vieil homme et la création d’un cœur nouveau.

J’en conclus que l’eau et l’Esprit sont deux aspects du renouvellement qui a lieu au moment de notre Nouvelle Naissance. Et voici la raison pour laquelle ceci est si important : Lorsque nous disons qu’un nouvel esprit ou un nouveau cœur nous est donné, nous ne voulons pas dire que nous cessons d’être des êtres humains, redevables moralement comme nous l’avons toujours été. J’étais l’être humain unique John Piper avant d’être né de nouveau, et je suis l’homme John Piper après être né de nouveau. Il y a une continuité. C’est pourquoi il doit y avoir purification. Si le vieil homme, John Piper, était totalement anéanti, tout le concept du pardon et de la purification serait hors de propos. Il ne resterait rien du passé à pardonner ou à purifier.

Nous savons que la Bible dit que notre vieille nature a été crucifiée (Romains 6:6), et que nous sommes morts avec Christ (Colossiens 3:3), et que nous devons « nous considérer comme morts » (Romains 6:11), et nous « dépouiller de notre vieille nature » (Ephésiens 4:22). Mais rien de tout cela ne signifie que notre nature humaine disparaît au cours de notre vie. Cela signifie qu’il y avait une ancienne nature, une ancienne façon d’être, ou des principes anciens ou tordus qui ont eu besoin d’être modifiés.

Nous devons considérer que notre nouveau cœur, notre nouvel esprit, notre nouvelle nature fait toujours de nous la même personne et qu’elle a donc besoin d’être pardonnée et purifiée. C’est la raison de la référence à l’eau. Ma culpabilité doit être lavée. La purification par l’eau en est une image. Voici comment Jérémie 33:8 exprime cela : « Je les purifierai de toutes les fautes par lesquelles ils ont péché contre moi. Je leur pardonnerai toutes leurs fautes par lesquelles ils ont péché contre moi, par lesquelles ils se sont révoltés contre moi. » La personne que nous sommes et qui continue à exister doit donc être pardonnée, et notre culpabilité enlevée.

Le besoin d’être renouvelé

Mais le pardon et la purification ne sont pas suffisants. Je dois être renouvelé. J’ai besoin d’être transformé. J’ai besoin de la vie. J’ai besoin de voir, de penser d’une nouvelle façon et d’évaluer à nouveau de qui a de la valeur. C’est pourquoi Ezéchiel parle d’un cœur nouveau et d’un esprit nouveau dans les versets 26 et 27 : « Je vous donnerai un cœur nouveau et je mettrai en vous un esprit nouveau; j’ôterai de votre chair le cœur de pierre et je vous donnerai un cœur de chair. Je mettrai mon Esprit en vous et je ferai que vous suiviez mes prescriptions, et que vous observiez et pratiquiez mes ordonnances. »

Voici comment je comprends ces versets : Le cœur de pierre signifie que l’ancien cœur était insensible à la réalité spirituelle, c’est le cœur que vous possédiez avant la Nouvelle Naissance. Il réagissait avec passion et exprimait de nombreux désirs. Mais il était de pierre face à la vérité spirituelle et à la beauté de Jésus-Christ, à la gloire de Dieu et au chemin de la sainteté. C’est cela qui doit changer si nous voulons voir le royaume de Dieu. Dans la Nouvelle Naissance, Dieu prend notre cœur de pierre et le remplace par un cœur de chair. Le mot « chair » ne signifie pas « simplement humain » comme dans Jean 3:6. Il signifie « tendre, vivant, sensible et réactif » au lieu d’une pierre sans vie. Notre indifférence face à Christ, alors que nous étions comme une pierre morte, est remplacée, dans la Nouvelle Naissance, par un cœur qui ressent (spirituellement) la valeur de Jésus.

Puis, lorsqu’ Ezéchiel dit dans les versets 26 et 27, « je mettrai en vous un esprit nouveau… Je mettrai mon Esprit en vous et je ferai que vous suiviez mes prescriptions, » je pense qu’il veut dire que par notre Nouvelle Naissance, Dieu met en notre cœur une vie spirituelle vivante et surnaturelle. Et cette nouvelle vie, ce nouvel esprit est l’œuvre du Saint-Esprit qui donne lui-même forme et spécificité à notre nouveau cœur.

L’image présente dans mon esprit est celle d’un nouveau cœur vivant, réactif, sensible et chaleureux semblable à une boule de terre modelable, le Saint-Esprit venant à l’intérieur lui donne une forme morale et spirituelle à sa propre image. Puisqu’il est lui-même en nous, notre cœur et notre esprit s’imprègnent de son caractère et de son esprit (cf. Ephésiens 4:23).

Recevez-le comme votre trésor

Prenons maintenant du recul et résumons ces deux derniers messages. Que se passe-t-il lors de la Nouvelle Naissance ? Le Saint-Esprit nous donne une vie spirituelle de façon surnaturelle en nous connectant avec Jésus-Christ par la foi. Ou bien, pour dire les choses différemment, l’Esprit nous unit à Christ lorsqu’il y a purification de nos péchés, et il remplace notre cœur dur et insensible par un cœur tendre qui accorde beaucoup de valeur à Jésus, par-dessus toute autre chose. Ce cœur se laisse transformer par la présence de l’Esprit à l’intérieur d’un cœur qui aime faire la volonté de Dieu (Ezéchiel 36:27).

Puisque tout ceci est vécu par la foi, je vous invite maintenant, au nom de Jésus et par la puissance de son Esprit, à le recevoir comme le trésor de vie qui pardonne les péchés et qui nous transforme.

©2014 Desiring God Foundation. Used by Permission.

Permissions: You are permitted and encouraged to reproduce and distribute this material in physical form, in its entirety or in unaltered excerpts, as long as you do not charge a fee. For posting online, please use only unaltered excerpts (not the content in its entirety) and provide a hyperlink to this page. For videos, please embed from the original source. Any exceptions to the above must be approved by Desiring God.

Please include the following statement on any distributed copy: By John Piper. ©2014 Desiring God Foundation. Website: desiringGod.org